Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Les éthylotests au cœur d'une combine ? Tenez vous bien, le président de l'association à l'origine du decret et aussi salarié l'entreprise qui les fabrique (source Hélène33660)

Publié par The Algerian Speaker sur 29 Juin 2012, 09:41am

Catégories : #KHALOUTA BELLOUTA (Divers news)

ethylotest.jpgL’éthylotest, l'accessoire indispensable de notre été est le jackpot commercial de l'année. Rendu obligatoire par un décret, il devra garnir, dès dimanche, toutes les boîtes à gants de l'Hexagone. Une PME de l'Hérault, Contralco, jubile.

Déjà leader mondial de ces ballons gonflables, Contralco devrait aussi devenir le fournisseur quasi exclusif des 46 millions d'automobilistes français. Au bord de la faillite voici à peine quelques saisons, l'entreprise familiale a depuis embauché à tour de bras pour satisfaire une demande désormais estimée à 5 millions d'éthylotests par mois. « 174 personnes travaillent chez nous, soit une grosse centaine de plus que l'an dernier », se réjouit Guillaume Neau, le responsable marketing de la société.

 

Tout irait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes économiques si l'un de ses salariés n'était pas curieusement le président d'I-Test, l'association à l'origine du décret arraché au gouvernement Fillon. Créée il y a moins d'un an (le 26 juin 2011) par un certain Daniel Orgeval, cette petite structure a su convaincre très rapidement l'État de l'intérêt supérieur de sa démarche.

Le marché est juteux

De là à hurler au conflit d'intérêts, il n'y a qu'un pas que la Ligue de défense des conducteurs (LDC) n'a évidemment pas hésité à franchir. « C'est un scandale », assure sa secrétaire générale, Christiane Bayard. D’autant que le décret comporte une obligation de norme NF ... norme que cette entreprise est la seule à avoir !

Dominique Bussereau, ancien ministre des transport, trouve « choquant que le président de l'association en faveur des éthylotests soit également employé de l'entreprise qui les fabrique. De toute façon, dit il, la vraie solution serait d'équiper en série les véhicules. Hélas, le conservatisme et la paresse intellectuelle des constructeurs automobiles pesaient lourds alors que je cherchais à les convaincre. »

Pigeons ou pas, petits Français, n’oubliez pas de garnir votre boite à gants… il serait bon aussi de vous équiper d’un climatiseur, car il parait que l’éthylotest et sa chimie ne supportent ni le chaud de l’été, ni le froid de l’hiver…..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents